Je viens d'avoir une discussion intéressante sur l'Europe en commentaire après mon article énervé sur Opel. J'avoue sans problème croire à l'Europe des Nations, plutôt qu'à l'Europe fédérale et je suis très sceptique sur l'avenir de l'Europe telle qu'elle est aujourd'hui. Ce n'est même pas une Europe fédérale, c'est un vague système bureaucratique, opaque et extrêmement complexe pour le commun des mortels.

N'oublions pas ce célèbre adage (proverbe romain je crois) : "Nul n'est censé ignoré la Loi". Cette phrase ne veut pas seulement dire que le bon citoyen doit connaître les Lois, il doit aussi la comprendre, la Loi doit être assez claire pour être intelligible par tous. L'Europe (avec en point culminant la lamentable Constitution européenne) en est très loin.

L'Europe, comme beaucoup de systèmes ou d'organisations modernes, crève d'une trop grande complexité qui rend le pilotage des institutions de plus en plus difficile. La Constitution ou le Traité de Lisbonne ne règlent rien d'ailleurs, ces textes ayant tendance à rendre les choses encore plus complexes. La complexité non maîtrisée, voilà sûrement la plus grande menace pour os organisations. Voyez l'implosion de la planète finance, les bugs de systèmes informatiques, la gestion kafkaïenne des grandes entreprises. Malgré tous les outils à notre disposition, nous ne sommes que des hommes et passée un certain stade, la complexité finit par avoir raison de nous.