Je viens de découvrir que la première plateforme de Peer to Peer banking pour les particuliers allait être lancée en France. Elle s'appelle Prêt d'union et devrait être opérationnelle au quatrième trimestre. C'est le deuxième acteur en France après le pionnier Friendsclear.

Pour ceux qui ne connaissent pas le principe, l'idée est simple. Les emprunteurs déposent un dossier de prêt sur le site et font appel à l'épargne des internautes qui prêtent en direct les sommes. Plus de banques, on est dans un système de prêts directs entre particuliers, la plateforme prenant une commission en tant qu'intermédiaire.

Je suivrai avec attention le lancement du service car pour moi les obstacles sont trop nombreux pour que le système fonctionne en France:
1) Il n'existe pas de fichier positif des emprunteurs permettant de juger de leur solvabilité. Au-delà du fichier Banque de France, il n'y aura aucun moyen pour vérifier la solvabilité de l'emprunteur
2) Les taux sont extrêmement bas actuellement. Un emprunteur classique souhaitant acquérir un bien trouvera des taux  alléchants à sa banque. Seuls les crédits trésorerie (les plus risqués) atteignent des taux exorbitants. Mais le risque de défaut est bien plus élevé
3) Comment sera géré le recouvrement de créances douteuses ?
4) Comment sera géré le flux de demandes non sérieuses ? Il sera énorme, il suffit de voir en commentaire des articles sur le P2P banking, le nombre de propositions d'emprunt fantaisistes.
5) Comment rentabiliser le service ? Il faudra un volume énorme pour que l'ensemble des frais liés à la plateforme soient rentabilisés.