Le Web est mort selon le magazine «Wired». C'est peut être un peu extrême comme affirmation. Certes les applications et autres widgets tendent à concentrer l'audience sur quelques gros fournisseurs de contenus. Mais il existera toujours à la marge d'autres contenus, moins officiels, mis à la disposition des internautes.

Posted via email from Vincent's posterous