J'avais il y a déjà un petit moment dénoncé la tartuferie de Bono le leader de U2. Premier à donner des leçons, à se proclamer défenseur des droits de l'homme mais bien piètre exemple. Il avait ainsi mis au point il y a quelques années un système d'évasion fiscale afin de limiter le montant de ses impôts payés en Irlande.

Là après une rencontre avec le président russe, bien courtoise et sans aucun coup de gueule, on apprend que la police russe a fait le ménage lors du dernier concert de U2 à Moscou. La police locale a évacué manu-militari des militants d'ONG défendant les droits de l'homme ou l'environnement qui étaient invités à tenir un stand par le groupe.

J'attends avec impatience la réaction de Bono, ça risque d'être drôle.

Posted via email from Vincent's posterous