Pour une fois, les Inrocks sortent deux articles qui donnent à réfléchir.

Le premier concerne France Telecom et les méthodes de management enseignées aux cadres dans les années 2000. Il y a là une vision de l'entreprise et de la concurrence totalement délirante (France Telecom en citadelle assiégée par la concurrence, comme l'Angleterre par les nazis en 1940). La description des thèmes abordés lors des stages de management fait froid dans le dos et s'apparente à de la manipulation mentale. Par contre, on ne pose pas la bonne question : comment des cadres intelligents ont pu appliquer sans moufter et avec un zèle implacable ce genre de directives ? L'étude des ressorts psychologiques expliquant ce comportement serait fascinante.

Le deuxième concerne un phénomène qui semble grandir : la sortie du travail de certains pour ne rien faire du tout. On ne peut que s'étrangler face à ces grands égoïstes qui profitent du système en glandant grâce au RSA. D'autant que ce "modèle" ne peut pas d'étendre, vu qu'il faut bien des imbéciles pour travail et payer leurs prestations sociales. Mais pour moi cet article montre aussi des gens qui sont en burn-out sans le savoir. Ils n'arrivent plus à gérer le travail, la pression grandissante, l'hypocrisie ambiante et un jour, ils explosent.

Tout ceci fait froid dans le dos. Il y a un malaise grandissant avec le travail qui va nourrir les sentiments les plus extrêmes : refus total ou soumission aveugle. Le pseudo-équilibre entre vie professionnelle et vie privée risque fort de voler en éclats.