Je viens de recevoir un commentaires intéressant sur mon post consacré à la pensée PowerPoint. Intéressant car il porte une thèse assez classique sur la "neutralité" des outils. La thèse est de dire que PowerPoint n'est pas un problème car c'est un outil. Seule l'utilisation de cet outil peut prêter à commentaire et à critique pour les possibilités de manipulation qu'il offre.

Sauf que je ne crois absolument pas à la neutralité des outils. En fonction de l'outil utilisé, nos agissement et nos pensées vont différer. Par exemple, si j'écrivais ce post sur papier avec un stylo bille, je construirais différemment mes phrases, je prendrais plus de temps afin d'éviter les ratures. Sur mon clavier par contre, je peux aller vite puisque la correction est simplifiée. Autre exemple, nous sommes plus sévères dans nos jugements par email que par papier. Là aussi, l'outil va orienter la pensée d'une manière différente.

Donc, non un outil n'est pas neutre, sa nature même va orienter notre façon d'agir. Ce qui vaut pour PowerPoint vaut pour l'ensemble des outils qui sont à notre disposition.