Je suis tombé sur un article qui m'a fait sursauter car il manque, je trouve, de distance. La CNUCED s'alarmerait de l'augmentation du nombre de pays pauvres. Sauf que :
- L'article attaque dès le titre en annonçant que le nombre de pays pauvres a doublé en 40 ans. Sauf que entre 1970 et 2010, le nombre de pays dans le monde est passé de 150 à 200 environ.
- L'article mentionne également la hausse du nombre de très pauvres, 3 millions par an. Sauf que la population mondiale augmente de 80 millions de personnes par an. Au final, la croissance du nombre de très pauvres se ralentit, la part relative des très pauvres dans la population mondiale baisse de manière tendancielle. Ce qui change totalement le message.

Bref, la CNUCED est à la limite de la falsification en publiant son rapport, tandis que Le Monde relaie de manière un peu trop complaisante cette dépêche de l'AFP.

Dommage, car le sujet mériterait une analyse de fond.