J'avoue ne pas suivre les libéraux sur le sujet de la dette, bancaire ou souveraine. Je vois ainsi fleurir des appels à la mise à mort des États et ou banques fautives (Irlande, Grèce, Lehman...). L'idée est simple : il est immoral d'aider des institutions qui ont eu une gestion imprudente. Elles doivent donc en toute logique disparaître. Vision logique à priori sauf que tout n'est pas si simple.

Laisser sombrer le pays serait certainement moral (il faut payer pour ses erreurs) mais serait une erreur fondamentale. Il faut que les libéraux comprennent à un moment donné que nous sommes face à un risque systémique. La faillite des banques irlandaises aurait pour effet de faire sombrer certaines banques européennes (allemandes ou anglaises notamment ) ce qui pourrait lancer une réaction en chaine incontrôlable avec la faillite d'établissements vertueux frappés par la chute de leurs contreparties. A côté de cette horreur, la crise de 2008 n'était qu'une aimable plaisanterie.

Donc, oui il faut sauver ces établissements pourris, pas par philanthropie mais parce que nous n'avons plus le choix. Après, on peut envisager des poursuites contres les dirigeants des banques fautives (ce serait salutaire), renforcer les règles prudentielles, démanteler ces établissements pour rembourser le contribuable.

Mais en attendant, il faut parer au plus pressé. A moins de vouloir la fin du monde.