Le journal de Vincent

jeudi 21 avril

L'écologie est réactionnaire

L'écologie n'est pas une idée neuve mais elle continue à faire son trou, notamment dans nos sociétés occidentales atteintes de dépression chronique. Elle surfe sur les névroses d'Occidentaux appeurés, développant une haine d'eux mêmes proprement stupéfiante. L'autoflagellation atteint des sommets : nous sommes coupables de crimes contre la Nature, de crimes contre les populations non-Occidentales, d'être trop riches, trop gras et trop sucrés. Dans ce déchaînement de contrition, l'écologie est certainement l'un des symptômes les plus visibles.

Nous devons donc expier, faire amende honorable en revenant à une vie simple. Il faut moins consommer, être décroissant, novlangue qui veut dire en réalité faire pénitence. L'écologie comme nouvelle religion des riches en proie à leurs angoisses existentielles.

Evidemment, tout cela fait rire les autres, les pauvres des pays lointains qui luttent pour accéder au confort. Ils n'ont (pas encore) oublié que la croissance, l'inovation et la technologie sont indispensables pour faire prospérer les communautés humaines. L'écologie actuelle ne va pas loin car elle est incapable de penser la technologie autrement que comme une menace, incapable de croire en l'homme et à son génie. C'est un anti-humanisme, fondamentalement réactionnaire dans sa vision du monde, pensant encore l'homme comme partie de la Nature. Manque de chance avec ce genre d'idéologie le progrès devient impossible car assimilé à de la démesure. Je n'exagère pas, c'est inscrit dans notre Constitution sous le nom de "Principe de précaution".

Oui, l'écologie est réactionnaire. Regardez ces femmes revenues aux couches jetables, à la confection des vêtements, à la popotte et reposant sur leur mari pour subsister. Regardez cette chasse aux pauvres orchestrée de manières multiples : interdiction des vieilles voitures en ville (les Zapa), exclusion des plus modestes à la périphérie de villes devenues bobos écolos, taxes en tous genres sur la consommation dite polluante.

Cette écologie si moderne a tout de même de forts relents d'Ancien Régime. C'est l'exclusion souriante et green washée des pauvres, la congédiation de la laideur des faubourgs. Mais bizarrement, personne n'en parle.

Posted via email from Vincent's posterous

Posté par Vinc à 11:02 - Commentaires [5] - Permalien [#]


mercredi 20 avril

Twitter où la bulle des egos

Je lisais encore hier un énième article sur la bulle 2.0 dans Capital cette fois. On nous expliquait que les valorisations de certains acteurs étaient totalement délirantes, en particulier Twitter.

Parlons-en en effet. Je fais mumuse depuis quelques mois avec Twitter : je follow, je me fais (peu) follower et comme tout le monde, j'ai essayé de rentrer dans des conversations. J'ai tenté de jouer le jeu mais je me suis rapidement fait déborder : à moins d'être sans arrêt connecté (avec notifications push), de ne faire que ça ou presque, le service ne me sert à rien, j'ai l'impression totalement frustrante d'être toujours en retard d'une guerre. D'autant plus que les réseaux sociaux sont bloqués au bureau, pas évident donc de rester au courant. Twitter sera à l'avenir un relai de ma prose écrite ici ou là, éventuellement une façon de promouvoir des articles que j'ai envie de défendre mais au-delà de ce rôle de caisse de résonance, ça n'ira pas plus loin.

J'avoue ne pas comprendre l'intérêt du service qui conduit trop souvent à un appauvrissement de la pensée (140 caractères, c'est court pour créer des concepts), chacun ayant tendance à se lancer dans une course au buzz. Quel est l'intérêt du live-tweet, si ce n'est gâcher le moment présent ? J'aurais pu par exemple me lancer dans un live-tweet du match PSG / OL mais L'Equipe le fait mieux que moi.

Donc, Twitter reste pour moi un mystère dont je peine toujours à voir l'intérêt économique.

 

Posted via email from Vincent's posterous

Posté par Vinc à 11:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 18 avril

Réflexions autour d'un radio-réveil à 0,79 cts

Petite scène désormais ordinaire. Depuis quelques temps, je me dis qu'il serait de bon aloi d'investir dans un nouveau radio réveil, histoire de suppléer un vieux téléphone Nokia utilisé uniquement à cet effet (je sais c'est totalement low tech). Un radio-réveil, coûte de 20 à 70 € et aucun modèle ne me plaisait. Et puis j'ai regardé sur l'App Stoire et en deux minutes, j'ai trouvé une application faisant radio réveil facturée 0,79 cts.

Résumons, on peut désormais couvrir ce besoin pour un coût 30 à 80 fois moins élevé qu'avec un appareil classique. Toute une économie liée à la fabrication, à la distribution de radio-réveils est devenue caduque avec l'apparition des Smartphones. Une bête application développée par une personne peut remplacer une secteur d'activité faisant vivre autrefois des milliers de personnes partout dans le monde.Et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres.

Service de qualité, coût minimal, marge maximale, voilà une belle réussite économique qui se fait au détriment de l'emploi. Loin de moi, l'idée de partir dans un apologie du Luddisme. De toutes façons, aucun retour en arrière n'est possible. Par contre, on peut se demander à quoi nous allons bien pouvoir occuper une frange croissante de la population.

Je crois de plus en plus à une refondation à venir des économies occidentales, autour d'une réduction du temps de travail subie, notamment chez les jeunes générations. Nous allons assister à un retour en force de l'autoproduction (nourriture, habillement...),  à un développement des modes d'échanges alternatifs et non-monétaires (SEL par exemple), non par envie (n'en déplaise aux gauchistes) mais par obligation. La situation de la jeunesse déclassée du bassin méditerranéen est un avant goût de ce qui attend nos économies.

Face à ce défi, saurons-nous inventer des modes d'organisation alternatifs ?

Posted via email from Vincent's posterous

Posté par Vinc à 21:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 24 janvier

Citation du jour

You have enemies? Good. That means you've stood up for something, sometime in your life.

Winston Churchill


Posted via email from Vincent's posterous

Posté par Vinc à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 22 janvier

Des dangers du café

Très bon article (en anglais), sur les dangers de la caféine. Je vais peut être limiter ma consommation de café afin de limiter le stress que génère la caféine...

Posté par Vinc à 09:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :



Fin »