Cet article du Parisien m'a beaucoup amusé tout simplement parce que le titre racoleur ("les traders de la Société Générale s'estiment pas assez payés") est totalement à côté de la plaque. Dans cet article on nous explique que les syndicats de la Société Générale ont lancé une étude dans les salles de marché, là où les traders (dont le célèbre Jérône Kerviel) travaillent. On nous sort toute une série de conclusions sur le mal être des traders, le respect à géométrie variable des règles... Sauf que dans les salles de marchés il y a des traders mais également beaucoup plus en proportion de Middle Office, d'informaticiens de proximité, de stagiaires...

Donc, les conclusions données ici sont tronquées voire erronées tout simplement parce que sont mélangées des catégories de population très hétérogènes. Il me paraît donc douteux de conclure sur le "mal être" des traders. Mais bon ça fait vendre du papier...

Après l'étude a un intérêt car elle nous donne des informations croustillantes sur l'ambiance et les méthodes de travail au sein de l'entreprise sauf que le titre nous détourne de l'essentiel. Comme souvent avec les journaux.